Tout le monde pense que l’immobilier va reprendre dès la baisse des taux, mais c’est plus complexe

Tout le monde pense que l’immobilier va reprendre dès la baisse des taux, mais c’est plus complexe !

Les banques sont actuellement en passe de baisser les taux d’emprunt immobilier. Ayant augmenté ces dernières années à cause de l’inflation, une diminution est constatée auprès de certains établissements en ce début d’année 2024.

Malgré cette avancé, le marché immobilier peut encore avoir du mal à remonter la pente. Plusieurs facteurs entrent en jeu avant de déclarer le retour tant attendu de ce secteur de base prospère.

Les causes de la crise immobilière

Les évènements majeurs mondiaux des années précédentes ont impacté directement l’économie en France. L’immobilier, un domaine d’activité pourtant sûr et stable a également été touché par les crises. Le pays avait subi une inflation généralisée conduisant à une élévation des taux directeurs des institutions bancaires.

D’autres par les capacités d’achat des foyers français sont trop basses pour espérer se lancer dans des projets de l’envergure d’un achat immobilier.

La situation s’améliorant petit à petit, les banques commencent à baisser les taux de prêt, cependant, cela ne serait être suffisant pour relancer l’économie entière de ce secteur d’activité.

Lire aussi :  MaPrimeRénov' : De nouvelles mesures pour faciliter vos travaux de rénovation !

Une analyse approfondie nécessaire

En dehors de la baisse des taux bancaires, il faut également prendre en compte plusieurs paramètres qui freinent ce secteur.

En premier lieu, l’on constatera que les prix des biens immobiliers sont encore trop élevés par rapport au pouvoir d’achat des citoyens, malgré une baisse généralisée. Par ailleurs, certains propriétaires préfèrent attendre le retour des élévations de prix avant de vendre. Ils ne souhaitent pas liquider leurs biens dans les conditions actuelles. Toutefois, ce n’est pas le cas de tous les promoteurs, certains vendeurs préfèrent s’aligner à la demande du marché et par conséquent diminuent les valeurs.

Deuxièmement, les différentes impositions après l’acquisition d’un patrimoine sont durcies par le gouvernement. De quoi susciter la réticence des acheteurs.

Et enfin et pas des moindres, le retour des emprunts à très long terme est à considérer. En effet, en mettant de nouveau sur le marché cette stratégie, les banques ouvrent les portes à plus de consommateurs et permettent par les mêmes occasions l’acquisition avec une facilité des biens immobiliers. La conséquence directe de cette méthode peut être le retour en hausse des valeurs des habitations causant ainsi un retard sur la relance réelle de l’immobilier.

Lire aussi :  Les marchés immobiliers s'effondrent : Découvrez les prévisions pour 2024 !

Que faut-il faire face à cette situation ?

La marche à suivre pour retrouver une vraie stabilité économique est la patience. En effet, attendre que les prix baissent d’à peu près 10 à 15% durant cette année permettent de réactiver sur le long terme ce domaine.

Cette année annonce également une hausse salariale et les ménages pourront se constituer un financement plus concret en toute sécurité avant de se lancer dans un projet moyennant un grand montant.

De plus, si l’inflation disparait réellement, les taux futurs seront plus avantageux sur le plan financier. Les propriétaires, les banques et l’État devront donc mettre en place une stratégie pérenne afin de maintenir une certaine stabilité.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *