Paris n'attire plus les super-riches étrangers, voici la raison !

Paris n’attire plus les super-riches étrangers, voici la raison !

La Ville Lumière a toujours fait l’objet de plusieurs engouements. Des personnes venant de tous les recoins du monde viennent la visiter chaque année et nombreux sont les étrangers qui rêvent de s’y installer.

Paris attire particulièrement les plus grandes fortunes pour plusieurs raisons et en 2023, selon Barnes, elle a été classée première sur la liste des villes préférées des super-riches pour investir dans l’immobilier. Néanmoins, en 2024, elle semble ne plus être si attirante.

Les modalités de classement de Barnes

Chaque année, Barnes, qui est une référence mondiale en ce qui concerne l’immobilier de luxe et l’art de vivre publie son classement des villes préférées des plus grandes fortunes pour investir dans l’immobilier. Le réseau Barnes procède à une enquête effectuée auprès de ses milliers de clients internationaux, notamment les « Ultra High-Net-Worh Individuals ».

Ils sont interrogés suivant trois principaux critères. Le premier est lié aux aspects pratiques de la ville, c’est-à-dire la sécurité, la qualité des écoles, des universités, des établissements de santé, l’empreinte écologique, et l’accessibilité en transport.

Lire aussi :  Assurance vie : Les taux des fonds dynamiques et immobiliers pour garder un bon rendement

Le deuxième regroupe des aspects dits « affectifs » qui comprennent la richesse culturelle, la concentration des UHNWI déjà implantés, et la présence de boutiques et de restaurants de luxe.

Le troisième critère concerne les aspects financiers, notamment la compétitivité fiscale, le dynamisme entrepreneurial, la faiblesse des risques liés aux investissements locatifs, et le rapport qualité/prix des logements.

La crise s’étend sur le marché immobilier haut de gamme de Paris

Plusieurs facteurs ont contribué à la survenance de la crise immobilière actuelle. Les désordres mondiaux et nationaux engendrés par la pandémie Covid-19 et la guerre d’Ukraine ont donné place à une importante inflation. Le marché de l’immobilier n’y a pas échappé : les taux continuent de monter et les investissements se font de moins en moins.

À Paris, le niveau que les taux de crédits ont pris a considérablement repoussé les investisseurs les plus fortunés du monde vu que les agences comme Barnes et Junot ont été obligées de diminuer leurs prix. De plus, la concurrence est de plus en plus rude. À l’issue de ces raisons, Paris a été dépassée par Dubaï, Miami, New York, et Madrid.

Lire aussi :  La fin de l'immobilier de bureau aux États-Unis, une tendance qui touche aussi la France

Comment regagnera-t-elle sa place ?

En fait, en 2022, Paris n’était pas la première ville préférée des super-riches. Mais en 2023, elle a gagné sa place au premier rang, en particulier grâce au Brexit qui a permis la venue de cadres supérieurs anglo-saxons et français expatriés.

Plusieurs américains ont également débarqué après avoir été libérés d’une longue période de confinement. La proximité des Jeux Olympiques qui se dérouleront en été 2024 a aussi contribué à cette montée.

La stratégie adoptée par Dubaï est la mise en place d’une fiscalité très incitante. Il s’agit assurément d’un élément essentiel à la compétitivité d’un marché immobilier. Pour Paris, la baisse des taux d’intérêt serait pareillement une mesure indispensable pour relancer les ventes.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *