L'électroménager en péril Les conséquences cachées de la crise immobilière

L’électroménager en péril : Les conséquences cachées de la crise immobilière

Certains secteurs parallèles sont aussi victimes de la crise immobilière, l’électroménager en fait partie en 2023. Pilier essentiel des foyers modernes, ces produits sont confrontés à des défis de taille, exacerbés par les retombées de la crise immobilière. Cette crise, dont les répercussions dépassent largement le secteur immobilier, a des implications profondes sur l’industrie de l’électroménager.

Voici les détails, mettant en lumière la crise immobilière en 2023, les causes de la baisse des achats dans le secteur électroménager, les conséquences insoupçonnées de la crise immobilière sur le domaine de l’électroménager.

La crise immobilière en 2023

Le marché immobilier français a longtemps été marqué par une période de dynamisme et d’optimisme, avec des prix au mètre carré atteignant des niveaux records dans les grandes villes. Cependant, à partir de l’été 2022, une stagnation des prix s’est installée, principalement en raison d’un contexte économique et social peu favorable. Ce ralentissement est le résultat de divers facteurs, notamment les taux d’intérêt et les prix au mètre carré.

Lire aussi :  Les conséquences sur les entreprises de l'effondrement des ventes de logements neufs

L’inflation persistante, conjuguée à la décision de la Banque centrale européenne d’augmenter ses taux, a considérablement réduit le pouvoir d’achat des Français. Cette conjoncture a entravé l’activité immobilière, entraînant une accumulation de biens à vendre et une diminution progressive du volume de transactions.

Les causes de la baisse des achats dans le secteur électroménager

Les achats d’électroménagers ont subi une baisse notable en 2023, principalement en raison de la crise économique et des tensions sur le pouvoir d’achat des consommateurs. Cette diminution est également attribuable, selon les observations de la FPI, à la faible activité sur le marché immobilier.

En effet, les autorisations de permis de construire ont chuté de 24% sur l’ensemble de l’année 2023, tandis que les transactions dans l’ancien ont décliné de 22%. Par conséquent, le nombre de logements neufs mis en vente a chuté de manière significative au troisième trimestre 2023, atteignant seulement 12 039 (-48,6%).

Étant donné que les ventes d’appareils électroménagers sont souvent associées à l’achat de nouveaux logements, la diminution du nombre de transactions immobilières a également affecté la demande en électroménagers. Ainsi, lorsque le nombre de déménagements diminue, le besoin d’acquérir de nouveaux appareils électroménagers diminue également.

Lire aussi :  La France dans la tourmente économique depuis cinq ans, est-ce le début de la fin ?

Les conséquences dans l’électroménager

En conséquence, les ventes d’appareils électroménagers en France ont chuté en 2023. Les ventes en volume ont reculé de 7% pour le gros électroménager et de 6% pour le petit électroménager. La baisse des ventes de gros électroménager est plus marquée pour les appareils intégrables (-3,9%). Ensuite, le froid enregistre une baisse de valeur de -4,9%, le lavage -1,5% et la cuisson -4,6%.

Selon le cabinet d’études de marché GFK, le marché de l’électroménager a beaucoup souffert, enregistrant un recul de 2,2% par rapport à 2022 ; d’une valeur de 9,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Par ailleurs, plusieurs achats ont été reportés, et 40% des consommateurs ont limité leur consommation de produits d’électroménager.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *