Le Plan d’Epargne Avenir Climat (PEAC) pour soutenir la transition écologique

Le Plan d’Epargne Avenir Climat (PEAC) pour soutenir la transition écologique

Dans tous les domaines d’activité, il est désormais obligatoire de considérer les trois piliers du développement durable qui sont la dimension sociale, la dimension économique, et la dimension environnementale. Dans l’univers des placements financiers, le Plan d’Epargne Avenir Climat (PEAC) a été créé pour permettre une avancée dans la transition écologique.

Un plan d’épargne destiné aux jeunes

Le PEAC est une nouvelle option d’épargne dont la création a été proclamée en mai 2023 par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique Bruno Le Maire. Ce plan d’épargne est prévu par la loi du 23 octobre 2023 relative à l’industrie verte, et sera accessible au plus tard le 1er juillet 2024.

Comme il est destiné aux jeunes de moins de 21 ans, il est possible pour les parents d’en ouvrir dès la naissance de leurs enfants. Le plafond de placement, tout comme pour le Livret A, devrait être fixé à 22 950 euros, sans compter la capitalisation des intérêts.

Lire aussi :  La taxe foncière affecte davantage les foyers à faible patrimoine immobilier

Les versements doivent être orientés vers des titres financiers liés à des activités favorables au développement durable, c’est-à-dire vers des investissements en faveur de l’énergie verte, de l’industrie verte, ou encore, de la biodiversité.

L’enfant ne pourra pas retirer de l’argent avant ses 18 ans, sauf si l’un de ses parents décède ou s’il est invalide. Les retraits partiels sont autorisés pour les majeurs, à condition que le plan soit ouvert depuis au moins 5 ans.

Des avantages intéressants

Le premier avantage, qui fait aussi la différence du PEAC, est le fait que le titulaire est exempté de prélèvements fiscaux et sociaux. Selon Bruno Le Maire, ce plan d’épargne est accompagné par des conditions fiscales exceptionnelles parce qu’il met en avant l’importance de la mobilisation de l’épargne des jeunes en faveur de la transition écologique.

Dans cette optique, comme il a été prévu dans la loi de Finances pour l’année 2024, aucun impôt sur le revenu ne sera prélevé sur les gains obtenus d’un placement et du rachat d’un tel plan. Aussi, aucune cotisation sociale ne sera demandée.

Lire aussi :  Année compliquée pour l'investissement en 2024, comment sauvegarder son épargne ?

Le deuxième avantage de l’ouverture d’un PEAC est l’existence d’un taux d’intérêt supérieur à celui du Livret A. Si le taux d’intérêt de ce dernier est de 3%, il est prévu que celui du PEAC sera plus attractif. Il est cependant important de noter qu’un titulaire ne peut posséder qu’un plan.

Dans quel objectif ?

La mise en place du Plan d’Epargne Avenir Climat vise l’intégration des jeunes dans le processus de développement durable, notamment celui de la transition écologique. En effet, à travers le PEAC, les jeunes disposent d’un capital qui pourra être investi dans une entreprise à la fois pérenne et respectueuse de l’environnement.

Il s’agit également d’un moyen d’engager plus de placements privés dans cette transition écologique. La croissance économique nécessite la mobilisation de l’épargne. La promotion de l’épargne verte est bénéfique pour l’accroissement des activités de production encadrées par le concept de développement durable qui, d’ailleurs, constitue le contexte socio-économique actuel de tous les pays du monde.

Lire aussi :  Investir sans regrets ? Les 5 assurances vie à éviter absolument !

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *