L'apport des français pour l'achat immobilier décline fortement

L’apport des français pour l’achat immobilier décline fortement

La crise immobilière qui a secoué le marché depuis trois ans a provoqué une diminution significative de l’apport personnel des Français pour l’achat immobilier. Cette tendance a été observée à l’échelle nationale, avec plusieurs régions notant une chute encore plus prononcée de cet apport. Cette baisse de l’apport personnel offre désormais une opportunité intéressante pour les futurs acheteurs.

La raison de la crise dans le marché immobilier

Il y a maintenant trois ans que la crise immobilière sévit en France. De nombreux investisseurs ont même délaissé leurs projets dans ce secteur. Qu’il s’agisse de locations ou de ventes, la plupart des appartements et des maisons restent invendus.

Plusieurs raisons expliquent cette crise. Tout d’abord, le fameux DPE (Diagnostic de performance énergétique) a subi une réforme récente, entraînant un changement de méthode de calcul et l’élimination des passoires thermiques du marché.

Ensuite, la forte augmentation des taux d’emprunt est également un facteur. De plus, l’aplanissement de MaPrimeRénov, destiné à économiser de l’argent, a enregistré une diminution des incitations de l’État.

Lire aussi :  Marché de l'immobilier : Voici pourquoi c'est le moment idéal pour investir ?

L’affaiblissement progressif de l’achat immobilier

Depuis ce mois de février 2024, on a constaté une phase descendante qui succède à une phase ascendante au niveau du marché immobilier. La baisse généralisée de l’apport personnel complémentaire au crédit immobilier pour l’achat d’un bien immobilier est l’une des caractéristiques principales du marché immobilier actuel. Les futurs acquéreurs ont maintenant une opportunité qui s’ouvre à ne pas rater.

Cette diminution, qui varie d’une région à l’autre, est en moyenne de 18,5 % au niveau national, d’après le courtier Finance Conseil pour BFM Business. Une baisse généralisée est actuellement observée dans le domaine de l’immobilier, résultant notamment des retombées désastreuses de la crise actuelle dans ce secteur.

Parallèlement, les banques sont de plus en plus réticentes à octroyer des crédits, en raison des conditions drastiques d’obtention de ces facilités, ce qui entrave leur bon fonctionnement.

Des villes remarquées par une baisse d’apport

La baisse de l’apport personnel pour l’achat immobilier ne se limite pas à un phénomène national, elle est également largement observable à l’échelle régionale.

Lire aussi :  Révolution bancaire : Trois géants de la banque sur le point de disparaître en France !

En effet, la baisse de l’apport personnel est un phénomène qui touche plusieurs villes et régions, avec des variations significatives. Cette variation régionale de la baisse de l’apport personnel démontre que la crise immobilière a des répercussions variables selon les régions, avec des effets plus marqués dans certaines zones.

Dans certaines parties de l’Occitanie, de la Bretagne et de la Loire-Atlantique, une baisse d’environ 30 % de l’apport personnel pour les achats immobiliers a été observée.

Cependant, la baisse la plus remarquable et la plus significative concerne la Nouvelle-Aquitaine, plus précisément la ville de Bordeaux, où l’apport personnel a chuté de manière spectaculaire de 45 %. Cela représente une opportunité considérable pour les futurs acheteurs, car cela signifie qu’ils peuvent consacrer moins de leur propre argent à l’achat d’une propriété et emprunter davantage.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *