Investir dans une forêt

Investir dans une forêt pour protéger son patrimoine

La majorité des épargnants et des gros contribuables ne sont pas au courant, mais investir dans un hectare de forêt peut leur rapporter beaucoup. C’est d’ailleurs un placement de premier ordre lorsqu’il s’agit de se constituer un patrimoine à long terme et d’obtenir d’importantes réductions d’impôt.

Les aspects de l’investissement forestier

Outre le fait de gagner de l’argent, les investisseurs se préoccupent aussi de la manière dont ils peuvent sécuriser leur patrimoine sur le long terme. La solution de l’investissement forestier permet d’atteindre ces objectifs, que ce soit de diversification du portefeuille ou encore de protection. Et actuellement, peu de monde s’y risque encore malgré les avantages. En effet, investir dans une forêt ne constitue pas un placement très célèbre par rapport aux autres. Cela est en partie dû aux faibles rendements liés à l’exploitation forestière. Néanmoins, il faut considérer d’autres paramètres qui font que c’est un placement à absolument essayer. Pour ce faire, il faut s’acheter directement sa parcelle ou passer par des groupements forestiers.

Ainsi, il est surtout question de profiter d’avantages fiscaux importants au-delà du rendement en lui-même. Les investisseurs bénéficieront d’importantes réductions d’impôt (l’impôt sur le revenu et l’IFI), d’où le fait que ce soit un bon moyen de protéger son argent. Il faut savoir que c’est ¾ de réduction qui est en jeu concernant l’IFI à lui tout seul. Il existe aussi une exonération des taxes foncières dans le cas où aucune construction n’est réalisée sur le terrain. Même dans le cadre d’une succession ou d’une donation, les charges fiscales se retrouvent considérablement allégées selon cette source.

Quelques pièges à éviter

Avant de se lancer, il faut savoir que :

  • Les aléas du climat et de la nature ne sont pas maîtrisables et peuvent impacter son investissement (les incendies, les tempêtes, etc.)
  • Le propriétaire s’engage à faire du reboisement là où il y a eu une coupe de bois
  • Selon la manière dont la parcelle ou la part a été acquise, les risques peuvent être plus élevés. En effet, dans le cas des groupements, il y a une mutualisation de ces derniers. Ça peut être un bon point, mais ça peut aussi être un mauvais.
  • Il ne faut pas s’attendre à recevoir les retombées à court terme. Il faut être assez patient.
  • Avant de s’engager, il faut bien choisir quel type de forêt prendre en fonction des besoins de l’investisseur. Attention à certains intermédiaires peu scrupuleux et aux vendeurs malhonnêtes.

Une fois que les investisseurs ont pris conscience des avantages, mais aussi des risques, libre à eux de se lancer ou pas.

En résumé alors, investir dans les forêts n’est pas fait pour ceux qui cherchent de l’argent rapide. Il s’agit essentiellement d’un placement à long terme qui procure des avantages fiscaux importants.

Posts created 13

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut