Investir dans une assurance-vie -image

Avantages et inconvénients d’un investissement dans une assurance-vie

L’assurance-vie a enregistré une collecte nette record de 2 Md€ au mois de mai dernier et il figure parmi les placements les plus appréciés en France.En tout cas, avant d’ouvrir un contrat d’assurance-vie, il est important de prendre connaissance de ses avantages et de ses inconvénients.Voici les avantages et inconvénients d’investir dans une assurance-vie.

Investir dans une assurance-vie : avantages et inconvénients

Les principaux avantages d’un contrat d’assurance-vie :

Possibilité de désigner plusieurs bénéficiaires

Grâce à un contrat d’assurance-vie, le titulaire peut transmettre son patrimoine à un ou plusieurs bénéficiaires (conjoint, enfants ou héritiers). Le capital restant du contrat sera ensuite reversé aux personnes ou associations (fondation) désignées dans la clause bénéficiaire en cas de décès de l’assuré.

Le versement des fonds de l’assuré (défunt) qui est limité à 152 000 € n’est pas soumis aux droits de succession. D’après l’article 990-I du Code général des impôts, si les sommes placées en assurance-vie dépassent ce plafond, une taxation forfaitaire de 20 % s’appliquera au contrat.

Les principaux avantages d’un contrat d’assurance-vie

Certes, aucune loi n’oblige le titulaire à nominer des bénéficiaires sur son contrat, mais cela lui permettra de transmettre son capital à un membre de sa famille ou à un proche après sa mort.

Il est d’ailleurs possible de modifier le bénéficiaire à tout moment à condition d’obtenir le feu vert du bénéficiaire ayant déjà accepté le bénéfice du contrat souscrit.

En tout cas, un simple courrier suffit pour changer le bénéficiaire. C’est pourquoi la plupart des épargnants sont convaincus que l’assurance-vie reste un formidable instrument de succession.

Un avantage fiscal non négligeable

Beaucoup de personnes se trompent au sujet de l’assurance-vie, car il s’agit bel et bien d’un produit d’épargne. Le titulaire pourra préparer sa retraite grâce aux versements réalisés sur son contrat.

Ce type de placement permet de bénéficier d’une fiscalité attractive (exonération d’impôt) qui dépend de la durée du contrat d’assurance-vie en cas de retraits ou de rachats réalisés sur le contrat.

En clair, les prélèvements sociaux et l’imposition s’appliquent aux plus-values. Si le titulaire décide d’effectuer un retrait sur un contrat de 4 ans, ce rachat sera imposé à hauteur de 35 % (15 % pour un contrat de 8 ans). Bien entendu, les contrats de plus de 8 ans ne peuvent pas échapper aux prélèvements sociaux de 11 %.

Le prélèvement forfaitaire de 7,5 % ne concerne que les plus-values réalisées à compter du 1er janvier 1998, sur tous les contrats pour les primes versées à partir du 26 septembre 1997.

L’abattement annuel de 4 600 € pour un célibataire ou 9 200 € pour un couple marié soumis à une imposition commune est toujours en vigueur.

Les inconvénients d’un contrat d’assurance-vie

Les frais d’entrée, de gestion et d’arbitrage restent l’un des gros désavantages des contrats d’assurance-vie, ils oscillent entre 0 % et 5 % pour les fonds en euros et 0,5 et 1,5 % pour les fonds en unités de compte (UC).

Autrement dit, ils sont plus élevés que ceux des autres produits d’épargne disponibles sur le marché. En clair, les frais de gestion varient en fonction du type de contrat souscrit.

Les inconvénients d’un contrat d’assurance-vie

Pour rappel ceux des fonds en euros sont plus faibles (0,36 % de frais de gestion, au moins 1 % de frais d’arbitrage et jusqu’à 5 % de frais de versement). En tout cas, les compagnies d’assurance-vie proposent différents types de gestion aux souscripteurs (gestion libre, gestion pilotée ou gestion sous mandat).

Il est à noter que le capital placé en assurance-vie en unité de compte n’est pas garanti, mais cela permet d’investir dans des actifs variés comme les actions, l’immobilier et les obligations. Bien entendu, une baisse des marchés financiers peut avoir un impact négatif sur le rendement du placement.

C’est pourquoi il est préférable de miser sur le fond en euros d’un contrat d’assurance-vie, car le capital est toujours garanti.

Posts created 8

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut