Immobilier neuf : la négociation des prix est la plus favorable dans ces grandes villes !

Immobilier neuf : la négociation des prix est la plus favorable dans ces grandes villes !

Depuis que les crises s’enchaînent en France, le marché immobilier, notamment au niveau de la vente, en a pris un coup. Actuellement, plusieurs biens peines à trouver preneurs. Ce serait ainsi le moment idéal pour chercher à faire de bonnes affaires.

En effet, les promoteurs sont conscients dans la majorité des cas qu’il faut casser les prix proposés pour pouvoir augmenter ses chances de conclure une transaction en ces temps des difficiles.

Situation du marché en ce début 2024

Pour cette nouvelle année, c’est sans grande surprise que la valeur des appartements et maisons mis en vente sur le marché diminue. En effet, actuellement il y a beaucoup plus de bien à disposition que d’acheteur potentiel. La loi de l’offre et la demande entre en jeu, et c’est d’une manière naturelle que les prix chuteront encore au courant des mois qui suivent.

Les propriétaires sont pleinement réalistes et en connaissance de cause. Ils sont prêts à faire un pas vers les potentiels acquéreurs en revoyant leurs tarifs à la baisse.

Lire aussi :  Investissement locatif dans les villes étudiantes : les 5 meilleures villes avec un budget de 100 000 euros

De leur côté, ceux qui souhaiteraient posséder un bien immobilier pourraient profiter de la conjoncture présente. À savoir qu’on a depuis ce début d’année 2024, une stabilisation voire une baisse des taux de crédit liés à l‘acquisition d’un patrimoine.

Une occasion en or donc de réaliser une bonne affaire et ainsi devenir propriétaire. La remontée de ce secteur tant prisé pourrait ainsi arriver plus tôt que prévu si tous les acteurs concernés garde le rythme actuel.

Les conditions d’acquisition

Les étoiles pourraient s’aligner pour les investisseurs ou particuliers qui aimeraient acheter cette année. En effet, il faut prendre en compte la concurrence interbancaire qui a ou aura lieu au courant des mois qui suivent. Ces institutions cherchent à combler les manques de ces années dernières et feront en sorte d’attirer les clients.

En conséquence, une diminution plus concrète des taux d’emprunts est à prévoir et d’innombrables offres avantageuses attendent la population. Il est également important de savoir que si l’on achète maintenant et que les taux bancaires baissent dans les temps futurs, on peut renégocier son contrat à la baisse et s’aligner à celui du prochain.

Lire aussi :  MaPrimeRénov' : De nouvelles mesures pour faciliter vos travaux de rénovation !

Des villes où l’on marchande mieux

L’impact de la crise est différent pour les régions ainsi que les promoteurs. De ce fait, la situation n’est pas exactement la même dans les différentes villes en France.

À savoir que si dans les localités tels que Nantes ou encore Lilles,  les promoteurs prennent jusqu’à 40 mois pour épuiser un catalogue de biens neufs. C’est tout à fait différent à Montpellier, Aix-Marseille ou Toulouse où il en faut que 13 à 17 mois.

L’on peut donc affirmer que certains vendeurs subissent une pression plus élevée que d’autres dépendant de leur situation géographique.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *