Explosion des loyers pour les étudiants comment faire face à cela à la rentrée

Explosion des loyers pour les étudiants : Comment faire face à cela à la rentrée ?

La rentrée 2024 s’annonce plus coûteuse pour les étudiants locataires. En effet, une hausse de 3,5% des loyers est prévue, impactant directement le budget des jeunes en formation. Cette augmentation, qui concerne l’ensemble du territoire français, soulève de nombreuses questions et inquiétudes.

Quels sont les facteurs à l’origine de cette hausse ? Comment les étudiants peuvent-ils y faire face ? Quelles solutions pour alléger la charge financière liée au logement ? Autant de points que nous aborderons dans cet article afin d’éclairer au mieux les étudiants et leurs familles sur cette problématique majeure.

Hausse potentielle des loyers étudiants en 2024 : Bénédicte Durand du Cnous donne l’alerte

Bénédicte Durand, récemment nommée à la tête du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous), a fait part d’une possible augmentation des loyers pour les logements étudiants dès septembre 2024.

Après cinq années de stabilité, cette hausse pourrait atteindre jusqu’à 3,5%, soit une augmentation mensuelle allant de 2 à 6 euros par étudiant, après déduction des aides personnelles au logement (APL). Cette annonce intervient dans un contexte où le réseau des Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous) cherche à financer ses projets de réhabilitation de logements étudiants.

Lire aussi :  SCPI, OPCI, UC immobilières : Année noire pour les investisseurs immobiliers ?

Comment sont décidées les évolutions des loyers et pourquoi cette hausse ?

Les variations de loyers dans les résidences Crous sont déterminées par vote au sein des conseils d’administration de chaque centre régional. Ainsi, malgré l’annonce d’une possible augmentation, celle-ci n’est pas systématique et peut être évitée.

Cette hausse envisagée ne constitue pas un rattrapage suite au gel des loyers instauré face à la crise du pouvoir d’achat. Elle est plutôt motivée par le besoin de financer les travaux de réhabilitation des logements étudiants gérés par le réseau des Crous. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie des étudiants en mettant fin à l’insalubrité dans certaines chambres.

Impact de la hausse des loyers sur le coût de la vie étudiante et mesures sociales

La hausse potentielle des loyers pourrait alourdir le coût de la vie étudiante, qui tend à augmenter chaque année selon les syndicats. Parallèlement, les politiques sociales récentes comme l’instauration du repas à 1€ ont mis sous pression le modèle économique du Crous.

Lire aussi :  Le nombre de logements inoccupés en France n'est pas croyable !

En effet, cette mesure a conduit à une augmentation significative du nombre de repas servis, passant de 35 millions en 2022 à 40 millions l’année suivante.

Pour faire face à ces défis financiers, le Crous envisage la construction de 35 000 nouveaux logements d’ici 2027, dont 10 000 seront gérés directement par l’organisme. Ces projets nécessitent un financement important, estimé à 115 millions d’euros.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *