Année compliquée pour l'investissement en 2024, comment sauvegarder son épargne

Année compliquée pour l’investissement en 2024, comment sauvegarder son épargne ?

Pour éviter de subir les effets de l’inflation, un placement judicieux serait une bonne stratégie. Les crises peuvent subvenir à tout moment, mais il existe des solutions intéressantes pour limiter les impacts néfastes de l’élévation des coûts de la vie.

Voici des stratégies pour obtenir des taux de rémunération d’épargnes, supérieur aux taux des hausses de prix.

Investir dans des valeurs refuges

Les valeurs refuges, telles que l’or, ou encore l’immobilier locatif, peuvent jouer un rôle crucial dans la protection de l’épargne face à l’inflation et aux turbulences économiques.

L’or, en particulier, a historiquement servi de couverture efficace contre l’inflation. L’immobilier, pour sa part, peut fournir des revenus locatifs réguliers et une appréciation du capital à long terme, bien qu’il nécessite une gestion active et une bonne connaissance du marché.

Les épargnes à rémunération stable

Des options comme le Livret A, le LDDS, le Livret Jeune, et le LEP sont des choix judicieux. Ces livrets offrent une rémunération libre d’impôts et de contributions sociales, avec des taux intéressants comme 3 % pour le Livret A et le LDDS, jusqu’à 4 % pour le Livret Jeune selon les établissements, et 5 % pour le LEP à partir de février.

Lire aussi :  Cette banque change la donne en payant ses clients chaque jour – Êtes-vous prêt à en profiter ?

Ce type de placement est moins onéreux que certains produits à risque. Néanmoins, les taux de rémunération de ces derniers sont plus intéressants que de laisser son argent croupir dans son compte en banque sans générer un centime.

À noter également qu’il est simple d’ouvrir ces types de livrets et les intérêts obtenus sont nets de tout impôt. L’absence de prélèvement social est aussi un plus considérable pour limiter les effets de l’inflation.

D’un autre côté, l’on pourrait se tourner vers les obligations indexées par l’inflation (OLL). Ce genre d’investissement se rémunère sur le taux d’inflation. Plus celle-ci est en augmentation plus la personne ayant souscrit aux OLL percevrait des intérêts. Ce qui est le cas en ce moment, cependant s’il n’y a pas de hausse de prix, ce type de placement rapporterait moins qu’une épargne classique.

Acheter des parts d’une société

Se procurer des titres auprès des entreprises non coté peut également être un bon moyen de placer son argent. En effet, les prix des parts auprès de ces établissements à la recherche de financement sont souvent assez bas. La stratégie consiste à racheter des parts lorsque la valeur des titres est au plus bas et de les revendre quelques années plus tard quand ces entreprises seront cotées sur le marché.

Lire aussi :  Pinel en 2024 : vaut-il encore la peine pour réduire vos impôts ?

Toutefois, il faut être prudent étant donné que la majorité des firmes font faillite, environ 9% des startups coulent dès la première année.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier les fonds d’investissement socialement responsables (ISR) et les actions dites vertes qui permettent de contribuer à des projets ayant un impact positif sur l’environnement et la société.

La Passion du Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *